Vinaora Nivo Slider 3.x

 

ODJ

Les ODJ de la Loge sont disponibles dans l'onglet "accès réservé"avec vos identifiants de Connexion

 

 

Actualités et Prises de position du GODF

 

Message de Philippe FOUSSIER, Grand Maître du GODF, "Le Grand Orient de France, sentinelle de la République":

Capturego.JPGCliquez sur l'image

 

 

24 août 2017 : Philippe Foussier, a été élu Président du Conseil de l’ordre du GODF. Il est le nouveau Grand Maître du Grand Orient de France pour cette année maçonnique 2017/2018.

 

 

Emissions télévisées:

 

photoZNetKeller
Contrairement à la décision de l'exécutif, Daniel Keller interdirait
le port du voile à l'université, mais pas dans la rue.

 

Kellertvfigaro18.04.2016 - Daniel Keller, invité du Talk, regrette l'"immobilisme"
et les "divergences" au sein de l'exécutif sur la Laïcité

 

kelleret    Interview Cliquez sur l'image pour voir la vidéo
23.02.2016: Interview de Daniel KELLER, Grand Maître du
GODF et de Philippe CHARUEL Grand Maître de la GLF sur LCI (16-18)

 

 28.01.2016  "La Laïcité au péril de la désunion". Tribune de Daniel KELLER, publiée sur le site de Marianne.

http://www.godf.org/index.php/actualite/position/liens/position/nom/Prise-de-position 

 

Emissions radio:

Divers aspects de la pensée contemporaine
03.01.2016  Daniel KELLER, Grand Maître du Grand Orient de France, était l’invité de Daniel MORFOUACE, sur France Culture, dimanche

23.11.2015  Daniel KELLER, Grand Maître du Grand Orient de France, était l’invité de Cyril BRIOULET, dans l’émission "Le grand show de l’info" (Sud Radio).
Écouter l’émission en cliquant ici

 

Les conférences et les événements :

 

http://www.godf.org/index.php/actualite/conference/liens/conference/nom/Conferences

 

Les communiqués :

 

Communiqué du 16 décembre 2016 - Un théologien catholique n'a pas qualité pour présider une université publique

Le théologien et prêtre catholique Michel Deneken, ancien doyen de la Faculté de Théologie catholique de Strasbourg, vient d’être élu président de l’Université publique de Strasbourg.

Le Grand Orient de France, qui attache une importance fondamentale à la laïcité, dénonce une fois de plus le scandale que constitue le régime concordataire des cultes d’Alsace-Moselle, qui permet qu’une faculté de théologie fasse partie d’une Université publique, et qu’un ecclésiastique puisse présider celle-ci en tant que théologien. Il est urgent, comme l’a suggéré le Conseil constitutionnel, d’harmoniser par la loi ce « régime local » avec le droit commun de la République – en prenant le temps et les mesures de concertation qui s’imposent.

Lire tout le communiqué

Communiqué du 8 décembre 2016 - Les lois de la République et les interventions religieuses

Suite aux nombreuses intrusions des différentes religions dans l’espace public, et dernièrement au pèlerinage à Rome des élus de la région Auvergne Rhône-Alpes à l’instigation de l’archevêque de Lyon, le GODF tient à rappeler que la République n’est pas à brader pour quelques votes.

Parce que la Laïcité est un principe constitutionnel, fondement essentiel de la République,

Parce que la liberté de conscience qu’elle assure en fait un facteur de paix sociale loin des dangers des communautarismes, des replis identitaires et des rejets de l’autre.

Lire tout le communiqué

 

Communiqué du 16 novembre 2016 - Crèches de Noël : le principe de laïcité fragilisé

Pour le Grand Orient de France, la décision du Conseil d’État du 9 novembre dernier relative à l’installation des crèches de Noël dans les édifices publics fragilise le principe constitutionnel de laïcité dans tous ses éléments constitutifs : neutralité des personnes publiques à l’égard des cultes, liberté de conscience et égalité des droits des citoyens devant la loi.

Les contorsions du Conseil d’Etat visent à accorder aux crèches de Noël une pluralité de significations et singulièrement un caractère festif impossible à appréhender objectivement en droit pour autoriser, sous des conditions au périmètre incertain, ces crèches dans les bâtiments publics.
Elles le conduisent à écarter l'application de la loi de 1905, notamment dans ses articles 2 et 28.
La haute juridiction administrative s’interdit ainsi de garantir l'obligation de neutralité de la puissance publique. En permettant une plus grande immixtion du religieux dans la sphère publique, cette décision contribue à une confessionnalisation de la société que nous dénonçons comme contraire à la liberté de conscience.

En reconnaissant la primauté des prétendues traditions chrétiennes de la France sur la loi républicaine, elle affaiblit le principe d’égalité tel qu’il est défini par l’article 1er de la Constitution (« sans distinction d'origine, de race ou de religion") et porte en elle le germe de revendications identitaires dangereuses pour la cohésion nationale.

Le Grand Orient de France condamne fermement le glissement sémantique encouragé par cette décision, c’est à dire la transformation d’une manifestation objectivement cultuelle en manifestation festive culturelle.

Paris, le 16 novembre 2016

 

Communiqué du 27 juillet 2016

La prise d’otages à Saint-Étienne-du-Rouvray, leur agression et l'assassinat de Jacques HAMEL, prêtre auxiliaire de la paroisse, sont des actes barbares qui endeuillent la France une fois de plus. Le Grand Orient de France exprime son soutien aux victimes et à leurs proches.
Face à un fanatisme aveugle qui cherche à éprouver et à diviser la communauté nationale, l'exigence de solidarité est encore plus forte. Seule l'union de tous les français, de ceux qui croient au ciel et de ceux qui n'y croient pas, sera capable de faire triompher l'idéal républicain de concorde fondateur de l'esprit de tolérance mutuelle qui doit nous rassembler.

 

Communiqué du 14 juillet 2016 suite à l'attentat de la ville de Nice

Ce 14 juillet, c’est un vent de violence et de terreur qui s’est abattu sur la ville de Nice, sur la promenade des Anglais, alors que la foule assistait au feu d’artifice organisé pour la fête nationale.
85 personnes dont 10 enfants et adolescents ont été tués, victimes de la course volontairement meurtrière d’un conducteur de poids lourd qui a finalement pu être interrompue sous les balles de quelques policiers. 330 personnes ont été blessées dont certains sont encore aujourd’hui entre la vie et la mort. Cet attentat revendiqué par l’EI au nom de Daech, s'inscrit dans la continuité d'une politique de terreur inspirée par une idéologie totalitaire d'origine religieuse.
Les Francs-Maçons s’inclinent et se recueillent dans le plus profond respect devant les victimes, leurs proches et leurs amis.

 

Communiqué du Collectif Laïque du 16 juin 2016 - La laïcité s'applique aussi au Sénat !

Le Collectif laïque condamne fermement le contournement de la laïcité que constitue la mise en place d’un dialogue institutionnel du Président et des groupes politiques du Sénat avec des responsables des cultes.
La loi de séparation des Églises et de l’État (art.2), confortée par la Constitution, exclut expressément toute reconnaissance des cultes par la République. En revanche, des auditions de représentants associatifs ou de courants philosophiques et religieux par les commissions ressortissent des travaux parlementaires normaux.

Cette décision vient s’ajouter à de nombreuses dérives du même type constatées dans les collectivités territoriales.

Nos concitoyens, croyants ou non, attachés à la laïcité et à la démocratie ne peuvent accepter que des dignitaires religieux soient considérés par des élus du peuple comme qualifiés pour s’exprimer en leur nom.

Enfin, nous refusons que les conceptions régressives de la vie en société (opposition à l’IVG ; à l’égalité devant le mariage, au droit de mourir dans la dignité, à l’égalité entre les hommes et les femmes...), portées par des responsables religieux puissent s’imposer par le biais de ces réunions institutionnalisées, comme elles le font dans plusieurs pays européens.

 

Communiqué du 14 juin 2016 suite aux attentats d'Orlando et Magnanville

D'Orlando à Magnanville, un fanatisme terroriste, raciste et homophobe s'en est à nouveau pris à des hommes et des femmes dont le seul crime est de servir l'intérêt général ou de vivre leur vie comme ils l'entendent. La division fallacieuse de l'humanité entre saints et mécréants met en péril l'avenir des civilisations. Elle exprime une régression contre laquelle tous les artisans de la liberté doivent se mobiliser.

Dans ces circonstances tragiques, le Grand Orient de France tient à faire part de sa compassion la plus profonde envers les familles blessées et endeuillées.

 

Communiqué du 22 mars 2016

tourCe 22 mars 2016, le terrorisme a frappé nos amis belges à Bruxelles, capitale de l'Europe.
Plusieurs explosions ont eu lieu à l'aéroport international de Bruxelles (Zaventem), ainsi que dans une station de métro de la ville.  Le bilan provisoire de ces attaques terroristes est de 31 morts et 270 blessés.

Ces tragiques attentats qui viennent d'ensanglanter Bruxelles nous rappellent que nos sociétés sont la cible d'une haine et d'une violence dont l'éradication sera d'autant plus longue que nous vivons dans un monde toujours dévasté. Les démocraties ont des ennemis qu'il faut savoir combattre: les tenants d'un islam politique. Celui-ci instrumentalise notamment une jeunesse trop souvent en deshérence. Il nous faut réaffirmer, sans concession, les principes de liberté absolue de conscience. C'est ainsi que, pas à pas, nous ferons reculer cette nouvelle barbarie qui, jusque dans nos frontières menace l'humanité tout entière.
Nous portons tous le deuil des victimes de cet intégrisme religieux et resterons fidèles à nos valeurs de Liberté et de Laïcité. Dans un esprit de solidarité avec le peuple Belge, plusieurs monuments célèbres dans le monde entier ont été illuminés aux couleurs de la Belgique.

 

Communiqué du 14 novembre 2015

Le Grand Orient de France, dans les moments tragiques qui viennent d'ébranler notre société, est aux côtés des familles cruellement éprouvées par les actes barbares qui les endeuillent. Après les attentats du mois de janvier, il est manifeste que la France fait l'objet d'une offensive terroriste de grande ampleur qui s'en prend au modèle de civilisation dont notre République est l'héritière. L'heure est plus que jamais à la mobilisation pour que les ennemis sans visage qui nous menacent n'aient pas le dernier mot. Les Francs-Maçons, comme aux heures les plus sombres de notre Histoire, devront être aux avant-postes du combat pour la liberté et la dignité humaine.